Les essais de Sam, épisode 10 : Suzuki Burgman 200 !

Ici on parle de tout ce qui touche la moto quelle que soit la marque et le nombre de cylindres.

Les essais de Sam, épisode 10 : Suzuki Burgman 200 !

Messagepar Sam » 24 Février 2016, 22:49

Il y avait longtemps que je n'avais pas essayé un véhicule, et du coup pour fêter ça j'ai cédé aux sirènes du monde scooterique... bon en fait y'avait que ça en véhicule de prêt pendant ma dernière révision.

Image

Le Burgman 200, dans toute sa classe.

Je tiens à préciser que le véhicule d'essai était tout de même âgé de 45000 et quelques kilomètres. Ça useuh, ça useuh !

Bon alors déjà, il me fallait commencer par trouver comment ça se démarre, ces saloperies qu'on nomme "scooter". Pour le frein à tenir en actionnant le démarreur, le réflexe de l'embrayage était déjà là, mais il faut aussi replier la béquille latérale (si si, y'a ça sur un scoobite, je vous assure). Bref, ça démarre, gaz... ou pas.

Oui, une autre précision, c'était mon dépucelage en scooter.

Du coup je découvris par la même occasion le fameux phénomène présent au démarrage, sous l'appellation grossièrement simplifiée "c'est le temps que la courroie se tende". Du coup au premier feu vert, je visse la poignée des gaz dans l'angle (poignée qui fait d'ailleurs un demi tour de guidon et non un quart comme sur ma V-Strom), ça fait, dans l'ordre :

-bruit
-ça avance
-ça devient poussif
-gros bruit (genre BLEUUUUUAAAAAAAAARGH)
-ah, ça y est, le moteur a trouvé ses couilles

Avec un temps de pause entre chaque, pour la forme.

Bon la grosse surprise, pour un "petit" 200cc, c'est que c'est au final assez pousse au crime comme machine urbaine, on a déjà dépassé les 50km/h au moment de regarder le compteur, et si on essore vraiment la poignée sans se poser de questions, on flirte très (trop) rapidement avec les 90-100. En plein Paris, c'est bof.

La maniabilité est juste excellente, même trop à mon goût. Un scooter ça braque quasiment à 90°, le centre de gravité racle le sol, ce qui me change de ma Strominette perchée sur ses échasses, et du côté du poids, c'est juste 70kg de moins que la machine que je conduis tous les jours. Ça plus ça, le Burgman 200 remplit avec une déconcertante facilité la mission qui lui est confiée : vous extirper d'une circulation urbaine dense.

C'est ainsi qu'à ma grande surprise, je tenais bien 2 secondes arrêté sans poser de pied par terre, et que je me faufilais de capot en capot avec la même aisance que si je connaissais le véhicule par coeur. La seule vraie nouveauté avec laquelle j'ai eu du mal à composer sur la cinquantaine de kilomètres effectuée avec cet engin, c'est, en l'absence d'embrayage, trouver l'équivalent d'un point de patinage dans la fameuse tension de courroie pour garder l'équilibre à une vitesse qui frôle le néant, entre l'aile d'un Renault Master et le rétroviseur d'une Béhème Série 5.

Si, dans l'ensemble, le Burgman 200 possède un moteur bien vivant, plus que correct en relances au regard de ses modestes 18 chevaux, il est loin d'être exempt de défauts, surtout aux yeux d'un motard, un vrai qui pue.

En effet, si comme je viens de le dire, le moteur est très vivant une fois lancé, il est un peu poussif au démarrage. Les rétroviseurs, bien que faciles à régler, sont trop petits et n'offrent pas un champ de vision optimal. Et le phare, qu'il soit en croisement ou en route, est symbolique et ne sert en aucun cas à éclairer la route (c'est effrayant).
Mais le pire, selon moi, reste la partie cycle dans son ensemble. Encore une fois, mon propos est à nuancer maintenant que je roule sur une machine pourvue de suspensions de compète et à grands débattement (comprendre : canapé roulant fixé sur un rail), mais déjà de une, putain qu'on est mal assis sur cette merde !

Oui, les gros mots étaient indispensables. Je ne suis pourtant pas si grand (1m77, toujours pas tassé), mais une fois en selle, lombaires calées dans le mini dosseret, guidon en mains, pieds rangés sur la plateforme, ben je suis archi-vouté. Donc déjà, il n'y a pas pire comme position, mais ce n'est pas tout ! Les suspensions, si elles remplissent leur rôle tant qu'on n'est pas trop joueur, sont d'une dureté alarmante, ainsi chaque passage sur trou, bosse, aspérité, ou simplement ralentisseur, est une véritable torture pour les lombaires. Je me souviendrais toute ma vie de ma traversée de la Place d'Italie (pavée, défoncée, et en dévers, pour les ignorants) sur ce Beurkman, IRM de ma colonne vertébrale à l'appui.

Une fois sur autoroute, c'est un autre constat : le moteur plafonne à 125km/h, ce qui est certes suffisant pour les autoroutes franciliennes, mais qui se paye au prix d'un vacarme assourdissant nous pressant de relâcher un peu l'accélérateur sous peine de devenir sourd (ou par peur de voir le moulin exploser). Quant aux roues de 12 et 13" montées sur pneus de VTT, ça respire pas la tenue de route à ces vitesses : ça zigzague, ça tressaute, ça gigote dans le guidon, c'est, encore une fois, effrayant à piloter. Mais en même temps, on se fait vite chier là dessus, alors ces guidonnages intempestifs permettent de rester éveillé !

Au final, je retiendrais une machine agréable en ville et extrêmement facile, trop légère à mon goût (quand on balance le scoot' dans un virage, il donne un peu trop de sa personne), mais qui se révèlera limitée d'un point de vue partie-cycle sur voies rapides.



Essai précédent : Suzuki V-Strom 1000
Essai suivant : Suzuki Burgman 650 (prochainement dans vos salles)
Avatar de l’utilisateur
Sam
 
Message(s) : 980
Images: 25
Inscription : 16 Juin 2013, 19:41
Localisation : Poireaux-les-bains

Re: Les essais de Sam, épisode 10 : Suzuki Burgman 200 !

Messagepar Sulu_03 » 26 Février 2016, 18:13

Tu passes du coté obscur attention ! :cote:
Avatar de l’utilisateur
Sulu_03
 
Message(s) : 1480
Images: 300
Inscription : 21 Juin 2012, 08:48

Re: Les essais de Sam, épisode 10 : Suzuki Burgman 200 !

Messagepar Sam » 26 Février 2016, 19:09

Ouaip, c'est effrayant :/
Avatar de l’utilisateur
Sam
 
Message(s) : 980
Images: 25
Inscription : 16 Juin 2013, 19:41
Localisation : Poireaux-les-bains

Re: Les essais de Sam, épisode 10 : Suzuki Burgman 200 !

Messagepar Valherak » 28 Février 2016, 21:41

:gene:

bon en fait y'avait que ça en véhicule de prêt pendant ma dernière révision.


Rassuré =)
Et heureusement pour toi c'était 200, pas 125
Avatar de l’utilisateur
Valherak
 
Message(s) : 81
Inscription : 23 Août 2013, 23:02

Re: Les essais de Sam, épisode 10 : Suzuki Burgman 200 !

Messagepar Sam » 29 Février 2016, 00:53

Ils ne m'auraient pas fait cet affront...
Avatar de l’utilisateur
Sam
 
Message(s) : 980
Images: 25
Inscription : 16 Juin 2013, 19:41
Localisation : Poireaux-les-bains


Retour vers Général



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron