Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Ici on parle de tout ce qui touche la moto quelle que soit la marque et le nombre de cylindres.

Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar Sam » 19 Février 2014, 17:42

Tout d'abord : :.j:


Image

Après des mois d'attente, de rêveries, de tout ce que vous voulez ,ça y est, j'ai ENFIN pu tester le cru 2014, cette nouvelle version de la DL1000 alias V-Strom !!

En plus j'ai eu droit à une moto kilométrée de seulement 157 unités, mais je cite mon concess "hésite pas à tirer dedans pour voir ce qu'elle vaut sur toute la plage, c'est une moto d'essai on s'en fout"... Bon, d'accord, mais y'a pas de plage à Paris ?!

Petite prise en main du joujou, et let's go pour un essai d'une bonne heure !

Avant même les premiers tours de roues, j'ai déjà un commentaire à faire sur la sonorité : malgré le pot d'origine, la sonorité est d'un niveau autrement supérieur (je parle du volume) à celle de la Gladius, et pas si déplaisante pour un pot d'origine.
Je commence donc l'essai sur la position 2 de l'antipatinage, la plus présente, et au final je n'en changerai pas car je ne l'ai déclenché qu'une fois (et je ne m'en suis rendu compte qu'au voyant sur le TdB, rien senti).

Je retrouve là la position que je préfère sur une moto, la position typique trail. On est haut perché (je voyais au dessus des voitures qui me précédaient !), bien droit, les jambes encore moins repliées que sur une routière GT, le seul élément qui me plait moins est la position du sélecteur de vitesse, qui contrairement à un roadster où il est plus bas que le repose pied, permettant des passages de vitesses d'un léger mouvement de cheville, est ici sur le même axe horizontal que le repose pied, et sensiblement plus loin, ce qui demande un mouvement plus ample du pied pour changer de rapport. À première vue, ça risque de pas être super compatible avec une conduite sportive, cela dit j'ai vite réalisé que je m'y suis très rapidement habitué.
Premier constat dès les premiers mètres, bowdel de mewde, c'est coupleux ! La seule moto qui m'a donné autant de sensation de couple en moins de 50 mètres, c'est l'Aprilia Caponord... également motorisé par un "big vitwine". Même la superlative BMW K1600 demandait de visser un peu la poignée de droite pour laisser s'exprimer le monstre qui la propulse. En ville, la moto peut intégralement se conduire sous les 4.000trs/min sans aucun problème de souplesse en bas (comme le lui ont pourtant reproché la plupart des journalistes essayeurs) ni manque de coffre en cas de conduite à un rythme un peu soutenu. Bah oui, c'est un 1000 quand même :gene:

Le coffre, parlons en. Un petit tour sur l'A1 m'a permis de juger du potentiel plus sportif de cette bécane, et là que je reste sur ma faim, en attendant de meilleures conditions pour pouvoir mieux en juger.
La fiche technique annonce un couple vertigineux de 101nM. Je dis vertigineux, car à titre comparatif, la Caponord qui cube précisément 160cm3 de plus pour offrir un écart de près de 30ch, propose un couple de 114nM. Une différence, à mon avis, négligeable au ressenti.
Mais plus que sa valeur, c'est le régime auquel Suzuki promet d'atteindre la valeur max : 4.000trs/min. Et à ce niveau là, ils n'ont pas menti. J'ai testé sur les 3ème, 4ème et 6ème rapport, un essorage de poignée à ce régime moteur... Et bien c'est sans appel, même sur la 6 (où on est approximativement à 120km/h il me semble, à 4.000trs/min), ça allonge les bras et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire on est à 150km/h... oups.

Avoir ce couple si tôt en fait une moto incroyablement efficace en ville, certainement plus que la Gladius, car elle cogne moins en bas, et est plus efficace sur toute la plage de régime que la Gladius, il n'y a effectivement aucun "trou" dans la montée en régime (mais du coup c'est plus linéaire, exit le léger coup de pied au cul vers 7.000).
Là où j'ai été un peu déçu en revanche, mais cet avis nécessite un test en conditions sportives, c'est par l'évolution du moteur en allant taquiner le haut du compte-tours. En conduisant naturellement à l'oreille et au ressenti, déjà pour commencer la sonorité est franchement moche au delà de 5.500trs/min, ensuite il y a beaucoup de vibrations dans les pieds à partir de 6.000, et j'ai eu la cruelle impression que le moteur s’essoufflait dès 7.000, alors que le rupteur est à 9.000, et pire encore, la puissance max est annoncée à 8.000. (la Glad s'essouffle après 9.000 pour un rupteur à 10.500, p.max à 8.400). Cela dit je n'ai pas eu l'occasion d'aller au delà des 7.000trs/min à cause de la circulation, mais aussi parce qu'en conduisant au feeling, on passe naturellement le rapport supérieur dans ces eaux là, à cause de cette sensation que ça ne poussera pas plus au delà, et que le rupteur doit être proche. Mon concess m'affirme que ce n'est qu'une impression et qu'elle continue à allonger les bras jusqu'à 8500.
Avis également à tempérer par le fait que la moto ne totalise que 160km, qu'elle n'est pas rodée, et que de toute façon elle le sera très mal vu le début :taistoi: .

En faisant fi de ce comportement dans les tours, le moteur reste de toute façon clairement pensé comme moteur de routière, car il est franchement plus agréable à conduire sous les 5.000 qu'au dessus, notamment à cause des vibrations très présentes dans les pieds à partir de 6.000.

Concernant la partie cycle, c'est en revanche un quasi sans-faute. Les réglages d'origine n'appellent à aucune correction, le train avant surtout qui est parfait quand on vient d'une Gladius. La fourche absorbe mieux les imperfections (confort accru), tout en collant mieux la moto à la route. En clair, au passage de raccords en plein virage sur la bretelle d'accès à l'autoroute, là ou ma Gladius demandera d'être redressée au passage du raccord, ou alors louvoiera dangereusement, la V-Strom prend plus d'angle, fait moins ressentir le trou au passager, et ne bouge absolument PAS. Genre y'a pas eu de trou, c'était dans ta tête. Les ralentisseurs, même constat, la moto ne bouge pas mais soulage les lombaires en même temps.
Les suspensions sont donc très bonnes. J'en viens au freinage, et là il y a du lourd, du très lourd. Si le frein arrière m'a au début semblé manquer de mordant, j'ai aussi réalisé qu'il n'était pas rodé lui non plus, et ainsi j'ai senti une amélioration entre le début et la fin de mon essai durant lequel j'ai effectué une quarantaine de kilomètres. Le mordant semblait correct, comparable à celui de la Gladius, l'ABS en plus si on l'écrase trop (grrrr).
Le frein avant en revanche, et en plus j'ai eu l'occasion de m'en rendre compte sur une vraie urgence et non sur un test, ça tient du omawgoooowde, littéralement. Le frein a un mordant incroyable, la moto s'arrête en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, mais ce n'est pas l'effet on/off d'une sportive : passé les 3-4 premiers freinages où il faut s'habituer à une réponse du levier diamétralement opposée à celle d'une Gladius, le dosage est très aisé, le feeling est parfait. On se retrouve avec un freinage à peine moins progressif, mais diablement plus puissant que celui de nos Glaglas adorées. Même la K1600, ne m'a pas paru aussi aussi performante à ce niveau là. La sensation de sécurité conférée par cet élément est réelle, attention du coup à ne pas prendre trop confiance...

L'assise, elle, est très confortable, la selle est moelleuse mais pas trop, on est bien calé avec le réservoir entre les jambes à la largeur bien étudiée, absolument rien à redire là dessus.

D'un point de vue personnel, j'ai retrouvé une sensation que j'aime beaucoup, découverte avec les essais de V-Strom 650, Caponord et SuperTénéré, celle d'une centre de gravité plus haut, typiquement trail. Associé à une roue avant de 19", la moto est un véritable fucking vélo à conduire à faible allure, que l'on faufile dans les bouchons avec une facilité déconcertante, passé l'appréhension du "putain la moto va tomber si je penche", due à ce fameux centre de gravité plus haut. Une fois des vitesses plus élevées atteintes, il faut faire un effort légèrement supérieur pour la mettre sur l'angle, mais cette fois ci ce sont ses fins pneus (110 devant, 150 derrière) qui lui confèrent une agilité inattendue d'un trail routier. Surtout face à une concurrence armée façon custom (180 de large à l'arrière sur une Caponord, et 190 (!!) pour une Multistrada). Revers de la médaille, une roue avant montée en 110/80 et 19" réduit drastiquement le choix des gommes à monter là dessus : soit du pneu clairement trail (auxquels on reproche trop souvent leur adhérence très moyenne sur le mouillé), et après une petite enquête, tout ce que j'ai trouvé en pneu routier disponible dans cette dimension c'est le Roadsmart II de chez Dunlop, ou le tout nouveau Pilot Road 4 par Michelin. Adieu, Angel GT :(

Le seul défaut notable de cette moto, c'est sa petit bulle de série, réglable avec outil sur 3 niveaux en hauteur, et sans outil à la main en roulant sur 3 niveaux d'inclinaison. La mienne était au plus haut en hauteur, et après essais des 3 inclinaisons possibles, si la différence est flagrante entre chaque, même la plus haute m'envoie l'air pile-poil dans les yeux (je mesure 1m77). À voir donc si la bulle dite Touring améliore ceci, parce que celle d'origine rend le vent encore plus insupportable que l'absence totale de protection, notamment avec le bruit que ça engendre.


Image


Le compteur, élément auquel j'attache une grande importance, ne dépayse absolument pas un utilisateur de Gladius, tant il en est inspiré mais en mieux : on retrouve le gros compte-tours analogique, l'IRE et la vitesse en numérique, puis une foule d'informations utiles dans l'écran du bas. Restent affichés en permanence l'heure, la température extérieure, la température d'huile, le niveau de carburant (un poil trop petit ce dernier) et le niveau de l'antipatinage, puis grâce à un bouton très bien placé sur le commodo gauche on fait défiler le reste des infos : sur la partie supérieure, le compteur kilométrique et les deux partiels, sur la partie inférieure la tension de batterie, la consommation instantanée, la consommation moyenne (toutes deux exprimées non pas en litres pour 100km mais en kilomètres par litre) et une autonomie (en kilomètres) avant fin du réservoir calculée sur la conso moyenne. On bascule donc tous les affichages sans enlever les mains du guidon, un bon point. Seul le bouton "adjust", qui a exactement les mêmes fonctions que sur nos Gladius, reste à côté du compteur, mais en même temps on le manipule rarement, et encore plus rarement en roulant.

En plus des voyants TC (pour antipatinage) et ABS s'allumant aux déclenchements respectifs de ces équipements, on notera l'apparition d'un voyant symbolisant un flocon de neige, s'allumant lorsque les capteurs de la moto détectent un risque de verglas (donc quand il fait moins de 0° en somme), ce qui est très très bien pensé.

En résumé, cette V-Strom peut aisément se qualifier de "grosse Gladius", tant sa conduite n'est pas étrangère à l'habitué de roadster que je suis, avec cependant une partie cycle arrivée tout simplement d'une autre planète. Le moteur semble avoir juste ce qu'il manque à la gladius, à savoir un peu plus de répondant lorsque l'on gravit, ma SDS et moi, un col de montagne avec 40kg de bagages dans tous les sens, et ce sans offrir non plus un surplus de puissance trop important et pas spécialement nécessaire à mon goût (à l'instar de l'Aprilia Caponord et de ses 130ch, pour ne citer qu'une moto comparable).

Personnellement, j'ai fait mon choix quant à ma prochaine moto, la V-Strom l'emportant sur la Caponord sur absolument tous mes critères :ange: Reste plus qu'à trouver les z'euros maintenant :mrgreen:


Image

Et en prime, j'ai ENFIN appris à mettre une moto sur sa béquille centrale. Effectivement, quand on a le coup de main c'est simple comme bonjour :gene:


Et une petite virée en vidéo (regardez jusqu'à la fin, j'ai mis un petit extrait du bruit du moteur vers la fin, et ma SDS nous a gratifié d'une magnifique vue de ce qu'elle utilise comme reposes-pieds...) :




Essai précédent : la BMW K1600 GT
Essai suivant : Suzuki Burgman 200
Dernière édition par Sam le 24 Février 2016, 22:56, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Sam
 
Message(s) : 949
Images: 25
Inscription : 16 Juin 2013, 19:41
Localisation : Poireaux-les-bains

Re: Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar Thibault » 19 Février 2014, 18:05

:cote: Merci pour ce retour.

Et alors, la taille minimale à ton avis pour cette moto ? :]
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Thibault
 
Message(s) : 584
Images: 236
Inscription : 17 Août 2012, 18:18
Localisation : Presles en Brie, 77, IDF, France

Re: Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar Sam » 19 Février 2014, 18:08

Je dirais 1m70 environ. Après ça dépend de ta morpho, y'a des gens avec de grandes jambes et d'autres avec de toutes petites ^^

Je ne posais pas les deux pieds à plat, mais je n'étais pas sur la pointe non plus (enfin pas en mode limite-limite). D'ailleurs, j'ai oublié de le préciser dans le CR, mais à l'arrêt les cale-pieds sont horriblement mal placés (en plein dans les mollets)

Et il existe une selle basse pour ce modèle ;)
Avatar de l’utilisateur
Sam
 
Message(s) : 949
Images: 25
Inscription : 16 Juin 2013, 19:41
Localisation : Poireaux-les-bains

Re: Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar jpro » 19 Février 2014, 19:55

Merci Sam pour ce compte rendu. :super:
Avatar de l’utilisateur
jpro
 
Message(s) : 191
Images: 0
Inscription : 17 Mai 2013, 08:28

Re: Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar Valherak » 19 Février 2014, 22:52

Merci pour ce big CR ! :mrgreen:
Vivement que tu la prennes qu'on puisse la voir
Avatar de l’utilisateur
Valherak
 
Message(s) : 81
Inscription : 23 Août 2013, 23:02

Re: Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar Sam » 19 Février 2014, 23:29

Valherak a écrit:Vivement que tu la prennes qu'on puisse la voir


Sois pas trop pressé non plus hein, je ne ferais à mon grand dam pas partie des premiers acheteurs :(
Avatar de l’utilisateur
Sam
 
Message(s) : 949
Images: 25
Inscription : 16 Juin 2013, 19:41
Localisation : Poireaux-les-bains

Re: Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar Stv » 20 Février 2014, 12:24

J'aime... J'aime beaucoup ! Merci pour cet essai, et si tu vas en avoir une ben... J'ai hâte de voir ça ! C'est une alternative attrayante aux modèles références du genre (GS1200 et compagnie) je trouve. Et puis la touche suzuki... Je saurais pas dire pourquoi, mais c'est la touche suzuki quoi !
Avatar de l’utilisateur
Stv
 
Message(s) : 886
Images: 15
Inscription : 07 Juillet 2012, 14:15

Re: Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar Antoine » 20 Février 2014, 13:43

[Mode troll=on]
La touche Suzuki, tu parles du plastoc à scratch et des colliers rilsan pour tenir les câbles?
Ou alors des prix cassés pour essayer de sauver la boîte?
[Mode troll=off]
Accessoirement, je fais de la "musique"
Avatar de l’utilisateur
Antoine
 
Message(s) : 544
Images: 20
Inscription : 22 Juin 2012, 23:10
Localisation : Inconnue, a été vu au Japon, en Allemagne et en France

Re: Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar Thibault » 20 Février 2014, 13:50

:mdr3:

Tu oublies le plaquage or interne aux pièces en plastoque quand même ! :nonon:
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Thibault
 
Message(s) : 584
Images: 236
Inscription : 17 Août 2012, 18:18
Localisation : Presles en Brie, 77, IDF, France

Re: Les essais de Sam, épisode 9 : la Suzuki V-Strom 1000 !!

Messagepar Stv » 20 Février 2014, 15:10

La bave du troll n'atteindra pas le rose poireau...
Avatar de l’utilisateur
Stv
 
Message(s) : 886
Images: 15
Inscription : 07 Juillet 2012, 14:15

Suivant

Retour vers Général



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron