Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Ici on parle de tout ce qui touche la moto quelle que soit la marque et le nombre de cylindres.

Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar Sam » 07 Janvier 2014, 15:55

Banzaï la compagnie,

Il y avait longtemps que je n'avais pas posé mon fessier sur autre chose que ma Gladius... ce matin, après avoir quelque peu baratiné un vendeur histoire de pas passer pour le rigolo "juste pour essayer" que je suis pourtant, j'ai eu droit à un essai de K1600 GT... d'une heure s'il vous plait (suffisamment rare pour être souligné) !

Le vendeur me mets la clé, m'explique grosso merdo comment fonctionnent les 28 boutons répartis sur les commodo et c'est parti ! Bon, le temps de descendre du trottoir, 2 constats immédiats : j'ai bel et bien 330kg entre les jambes, c'est un peu lourd à manœuvrer (et même à débéquiller !) et ça passe pas aussi facilement qu'une Gladius entre les plots métalliques (vous savez, ceux qui sont là pour empêcher les voitures de monter sur les trottoirs) !!

Ensuite, roulez jeunesse : départ avenue de la Grande Armée, un tour complet de la place de l'étoile me mettra direct dans le bain : pavé ou pas pavés, la kassèze s'en fiche, elle ne bronche pas. Prendre le frein avant sur l'angle, elle s'en fiche. Prendre de l'angle tout court d'ailleurs, sur les pavés même défoncés elle est très volontaire et reste littéralement vissée au sol. Je repars en direction de la porte Maillot, ou l'exercice du filtrage en circulation est forcément plus compliqué qu'en roadster, gabarit oblige, mais certainement pas plus délicat. La position de conduite, plus droite, permet de se retourner plus aisément, quant à la moto, que ce soit son agrément moteur ou sa partie cycle efficace, on zigzague entre les files en oubliant littéralement les dimensions et poids de l'engin.

Mon cerveau de motard furieux a été content de voir la place de la porte Maillot (vous savez, cet espèce de gros rond point au bitume juste comme qu'il faut) ultra fluide, donc... gaaaz. Bon, côté moteur, si la réponse ne s'est pas fait attendre, cela n'a nullement été une surprise, il s'agit tout de même d'un 6 cylindres de 1649cc développant (en version libre) 160 étalons de compète... Mais côté comportement, si je m'y attendais après tout ce qui en a été dit par la presse, ça reste bluffant de voir une aussi grosse routière prendre de l'angle avec autant d'aisance et surtout de ne pas bouger du tout sur l'angle. Elle reste saine, incisive, précise, et répond au doigt et à l'oeil. Au moment de redresser puis de rebasculer sur l'angle de l'autre côté (ben oui, fallait bien sortir du rond-point !) j'ai même pu frotter un cale pied (oups!), ce qui n'arrive d'ailleurs pas aussi tôt qu'on l'attendrait sur une moto de cette catégorie. En d'autres termes : faut envoyer comme un damné avant d'arriver aux limites de la garde au sol.

Vient ensuite un grand tour de périph' pour voir ses qualités de routières en soi : elle fait encore une fois très bien son travail, on l'insère avec aisance dans le trafic, la bulle, si en position basse m'envoie l'air en plein dans le casque (ce qui n'est d'ailleurs pas franchement agréable, en termes de bruit comme de vent dans les yeux voir même de la pression que ça applique à partir de 130km/h (tout de même) ), en position haute c'est une autre histoire, on est très bien protégé, pas de bruit gênant ni rien. Autre chose qu'une Gladius ! Et tout ça en appuyant simplement sur un bouton et en roulant, le réglage étant tout électrique. Durant cet agréable moment sur le périphérique en compagnie d'autres usagers de la route patients et attentionnés, j'ai navigué au hasard dans les menus de l'ordinateur de bord, sans lâcher le guidon grâce à un bouton et une molette sur le commodo gauche très simples à utiliser. Tout ce que je peux en dire, c'est que malgré le volume conséquent d'informations et de réglages disponibles, c'est ultra intuitif (le vendeur ne m'a rien montré, juste comment se servir des boutons). Au menu, la radio si allumée, sinon la vitesse en numérique (en plus du compte tour analogique à côté de l'écran), tous les réglages de date/heure/etc... et même un mode d'éclairage pour conduite à droite ou à gauche, contrôle de niveau d'huile, pression des pneus, niveau des poignées chauffantes, de la selle chauffante, mode de suspension (confort, normal, sport) ainsi que le niveau de chargement (pilote seul, pilote + bagage, pilote + passager, mais pas de pilote + passager + bagages que j'avais notamment vu sur les Multistrada et Caponord), et certainement d'autres trucs que j'ai déjà oublié.

Sur le commodo droit, un bouton mode permettant de choisir entre les 3 cartographies rain, road ou dynamic. On choisit le mode en appuyant sur le bouton, puis on valide en prenant puis relâchant l'embrayage (on peut donc changer en roulant). Si les différents mode de suspensions ne m'ont pas subjugués par leurs différences (à part une moto qui plonge un tantinet plus au freinage en confort qu'en sport, et des bosses plus ou moins senties, pas de très grandes différences, mais peut être faut-il rouler plus pour mieux juger), les cartographies sont très différentes et correspondent bien à leurs noms :

Le mode rain (pluie) délivre une réponse à la poignée de gaz ultra progressive, ce qui autorise de souder la poignée comme un con sans avoir une moto qui part comme une fusée, et renforce la présence de l'ABS et de l'antipatinage. Si je n'ai pas réussi à déclencher ce dernier (faut dire que c'est tellement progressif en mode pluie), l'ABS était à mon goût bien trop présent (surtout à l'arrière, impossible de faire un freinage même normal sans sentir la pédale qui remonte), mais c'est peut-être pas plus mal sous la pluie, ce mode n'est résolument pas fait pour conduire sur le sec (à moins d'être une vraie lopette).

Le mode road (route, comprendre "normal") est particulièrement adaptée à la ville : la poignée des gazs garde une certaine progressivité tout en envoyant la sauce de manière sensiblement plus franche qu'en mode pluie, l'ABS se fait moins intrusif (mais reste encore très présent à l'arrière) et j'ai eu l'occasion de voir le témoin d'antipatinage s'allumer au passage d'un ralentisseur un peu... disons rapide.

Le mode dynamic (comprendre "sport"), lui, est presque inadapté à la ville : la poignée d'accélérateur est très sensible, la moto part vraiment comme une bombe, et l'ABS faut en vouloir pour le déclencher (pas réussi à l'avant sur un freinage pourtant très appuyé). Je pense cependant que pour un motard ayant un minimum d'expérience, sur routes loin des villes ce sera le seul mode adapté à une conduite axée plaisir (sans dire non plus de conduire sport).

Le régulateur de vitesse, testé sur le périph', est franchement bien pensé : on pousse un bouton vers la droite puis on appuie un petit coup sur une mini-gâchette pour l'enclencher, et la moto garde sa vitesse même en lâchant les gaz. Tout comme sur une voiture, l'unité électronique se sert du frein moteur et de la reprise pour garder la vitesse constante même en pente, une pression dans un sens ou dans l'autre de la gâchette permet d'augmenter ou de diminuer la vitesse retenue, et si on met un coup de gaz par exemple pour un dépassement, en relâchant la moto se recale à la vitesse enregistrée. Et en saisissant l'un des deux freins, le régulateur se coupe. En lâchant les deux mains, la moto garde son cap et se dirige très aisément par de très légers mouvements des hanches (plus facilement que la Glad' même).

En essayant de conduire un peu sport en zigzagant entre les voitures et en prenant de l'angle tardivement sur certains virages, la moto est parfaite. Très légère à mettre sur l'angle, elle est d'une précision déconcertante, et on sent qu'elle aime ça, la conduite musclée. Elle en redemande la bougre ! Côté sonorité, le sifflement est un poil agaçant (rappelant lointainement les insupportables 3-pattes Triumph) sous les 2500-3000 trs/min, elle se transforme en un monstrueux rugissement au delà qui n'est pas sans rappeler certains 6 en ligne automobiles musclés... Ça donne envie d'y rester, dans ces régimes !

Le moteur repart en 6ème à 30km/h sans broncher le moins du monde (mais forcément, la reprise n'est pas au programme), autant dire qu'en ville on peut enrouler tranquillement sans jamais se soucier du rapport sur lequel on est. L'attitude de la moto, comme souligné en début de C.R., est bluffant de facilité dans la circulation, et seul le gabarit empêchera de se faufiler avec autant de facilité qu'avec un petit roadster. De par le poids de la moto, il est très désagréable d'avancer au pas en gardant les pieds au sol pour l'équilibre, on range donc naturellement les pieds, et la grande surprise, c'est que la moto est très facile à manoeuvrer même à 5km/h les pieds sur les cales-pieds : on a moins tendance à zigzaguer qu'avec la Gladius, elle garde son cap et se place facilement (par exemple un balancement pour esquiver un rétro). Complètement bluffé de ce côté là, je dois l'avouer.

Le seul point noir viendra de la boite de vitesse : fidèle à tout ce qu'on en lit dans la presse spécialisée, on a droit à des klonk et des klak-tak (à peu près :gene: ) un peu tout le temps et n'importe quand, en passant la première, en montant un rapport, en rétrogradant... ça ne rassure pas, mais ça ne gêne pas la conduite. Et la précision de la boite, malgré ses bruits peu rassurants, est appréciable, notamment le point mort ultra facile à trouver (et sans passer le rapport au dessus ou en dessous une fois sur deux).


La BMW K1600 GT, la moto au superlatif.

Une photo de la "grosse"
Image

et une à coté de l'anorexique roadster :mrgreen:
Image



Essai précédent : Aprilia Caponord
Essai suivant : Suzuki V-Strom 1000
Dernière édition par Sam le 24 Février 2016, 22:55, édité 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
Sam
 
Message(s) : 980
Images: 25
Inscription : 16 Juin 2013, 19:41
Localisation : Poireaux-les-bains

Re: Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar Sulu_03 » 07 Janvier 2014, 16:22

Je te passe sous poireau...
Avatar de l’utilisateur
Sulu_03
 
Message(s) : 1477
Images: 300
Inscription : 21 Juin 2012, 08:48

Re: Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar Antoine » 07 Janvier 2014, 16:27

Je plussoie.

Il parle de radio, de selle chauffante, de bulle électrique et il aime ça :nonon:
Accessoirement, je fais de la "musique"
Avatar de l’utilisateur
Antoine
 
Message(s) : 557
Images: 20
Inscription : 22 Juin 2012, 23:10
Localisation : Inconnue, a été vu au Japon, en Allemagne et en France

Re: Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar Stv » 07 Janvier 2014, 17:10

Bienvenue parmis les roses sam !

Ben je me demande ce que vaut un tour en chevreuse sur ce paquebot ! Sinon merci pour l'essai très riche en informations.
Avatar de l’utilisateur
Stv
 
Message(s) : 886
Images: 15
Inscription : 07 Juillet 2012, 14:15

Re: Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar jpro » 07 Janvier 2014, 17:12

Merci Sam pour le compte rendu de cet essai.
Avatar de l’utilisateur
jpro
 
Message(s) : 191
Images: 0
Inscription : 17 Mai 2013, 08:28

Re: Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar Sam » 07 Janvier 2014, 19:05

Antoine a écrit:Il parle de radio, de selle chauffante, de bulle électrique et il aime ça :nonon:



Radio, non.
Selle chauffante, tant que vous l'avez pas essayé vous pouvez pas imaginer. Et puis un mec qui a mis un tablier sur sa Gladius c'est pas mieux ^^
Et oui la bulle électrique c'est un plus appréciable.

Sulu t'es qu'un salcon, je roule toujours en Gladius moi :pleur4:
Avatar de l’utilisateur
Sam
 
Message(s) : 980
Images: 25
Inscription : 16 Juin 2013, 19:41
Localisation : Poireaux-les-bains

Re: Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar Antoine » 07 Janvier 2014, 19:44

Faudrait faire une catégorie intermédiaire "sur la mauvaise pente".
Accessoirement, je fais de la "musique"
Avatar de l’utilisateur
Antoine
 
Message(s) : 557
Images: 20
Inscription : 22 Juin 2012, 23:10
Localisation : Inconnue, a été vu au Japon, en Allemagne et en France

Re: Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar docteurtoine » 07 Janvier 2014, 20:11

lol....pauvre SAM il essaye de nouveaux jouets et vous le blamez...pas cool

je retrouve dans ton essai un peu mon ressenti de la 1200gs...un enorme merdier hyperefficace et bluffant..mais qui au final reste handicape par...son poids

en tout cas bienvenue parmis les contestataires...
en ces temps de crise il faut rester soudés...roulons en gex !! :berk2:

Stv a écrit:
docteurtoine a écrit: :sivousme:

Je pense qu'il va falloir que tu songes à le mettre directement en signature ce panneau! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
docteurtoine
 
Message(s) : 633
Inscription : 01 Février 2013, 16:59

Re: Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar DonVtwin » 08 Janvier 2014, 00:04

Merci, pour cet essai superbement détaillé et ton ressenti bien expliqué. :super: . M’en fin pas sur que ça me donne envie de posséder ce genre de bécane un jour.

Totalement d'accord avec Antoine tu es sur la mauvaise pente. Ton déclassement , provisoire je l’espère, est totalement mérité :mdr3: (Forcement ça m'a bien fait marrer apres notre discu d'hier).
Sulu tu es un sacré gros hopital , de la part du plus :inlove: des gladiusien, c'est vraiment se foutre de la charité . X(
Avatar de l’utilisateur
DonVtwin
 
Message(s) : 133
Inscription : 30 Décembre 2013, 00:31

Re: Les essais de Sam, épisode 8 : la BMW K1600 GT !

Messagepar krisbubble » 08 Janvier 2014, 00:49

8|

:.e:
Avatar de l’utilisateur
krisbubble
 
Message(s) : 538
Images: 69
Inscription : 21 Juin 2012, 09:56

Suivant

Retour vers Général



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron